Définir le prix de ses cours de yoga sans prise de tête. Mon expérience.

Mis à jour : sept. 8

Lorsque j'ai commencé à enseigner le yoga, la question de la facture finale pour des cours particuliers ou des cours collectifs étaient un point très difficile pour moi, et dans le même temps très importante. J'avais beaucoup de peurs liées à cette question, et avec le temps, je me suis rendue compte que cela demandait un réel travail personnel.


Alors dans cet article, on va squeezé la partie "plaisir d'enseigner et bons sentiments façon Karma Yoga" et on va parler de manière très pragmatique de la question des sous. Non pas que le reste ne soit pas intéressant et ne rentre pas en compte dans la réflexion, mais je trouve que c'est secondaire, et parfois même "bridant" pour les tous nouveaux profs.

Autre précisions : tous les tarifs que je cite sont ceux de la région parisienne. Je parle de cours particuliers et de cours collectifs dont vous adressez les factures à une structure spécifique (salle de sport, studio de yoga etc...). Je vous donne quelques pistes via mon expérience.


Voici un petit guide non-exhaustif pour vous aider à fixer vos tarifs en tant que professeur de yoga.


Mes premières semaines d'enseignement


Dans un premier temps, je me souviens avoir demandé à plusieurs personnes déjà en place (dans le monde du yoga ou ailleurs), comment ils facturaient leurs services. Le moins que l'on puisse dire, c'est que ça m'a fourni une base, mais surtout une fourchette très large. Quand certains enchainaient les cours collectifs à 60€ l'heure en région parisienne, d'autres me disaient qu'ils facturaient plutôt 30€ pour un même service. Alors, où est la "bonne" réponse ?


J'avais beau prendre des avis partout autour de moi, personnes n'étaient jamais à 100% d'accord avec une manière de faire. J'étais de plus en plus perdue.

La première leçon, que j'ai retiré de tout ça, c'est que dans notre métier, il y a finalement assez peu de règles. Elles sont toutes personnelles. L'avis des autres ne devraient entrer en compte que dans 10% de votre jugement. A peine. Car il existe assez peu de consensus sur les tarifs.


Mes premiers cours étaient des cours particuliers, et le tarif élevé (c'est toujours plus cher un cours particuliers), n'avaient pas freiné les élèves. C'était aussi une leçon à retenir : ce n'est pas parce que tu factures peu cher, que ça va forcément marcher. Tu vas juste attirer à toi des personnes qui ne souhaitent investir beaucoup dans ce temps qu'ils s'offrent pour eux-même. Ca peut vouloir dire beaucoup des personnes qui te contact (et le niveau de vie n'a rien à voir avec ça je peux vous l'assurer!)

Et surtout, ça veut dire quelque chose de toi également. Donner des cours particuliers, se déplacer avec le matériel, et être entièrement dédié à la pratique d'une personne pour la faire progresser, demande une très grande implication et de l'énergie. Si tu factures peu cher (par rapport à tes "concurrents"), qu'est-ce que cela renvoie de ta propre perception de toi-même ? Est-ce que tu estimes que tu vaux moins que les autres ? Que ce que tu offres comme prestation est moins qualitative ?

Je me permets de poser ces questions parce qu'elles m'ont rendue un fier service le jour où elles se sont imposées à moi.


Le jour où je me suis vraiment demandé ce que je valais.

Je venais de donner un cours particuliers à une élève avec qui je travaillais depuis quelques semaines voire mois. J'avais la politique suivante : un cours particulier était facturé 40€ l'heure, et si une deuxième personne venait se joindre au cours, je facturais 10€ de plus, ce qui nous était donc déjà arrivés. Quand ce jour là, alors que nous n'étions que toutes les deux pour le cours, mon élève m'a tendu un billet de 50€. Elle estimait que c'était plus adapté et j'ai accepté de bon coeur, me demandant si je n'avais pas sous-estimé mon travail pendant des mois et des mois. Cette validation extérieure a été un déclic fondamentale dans ma manière de travailler.

Et j'ai gardé ce tarif pour mes cours particuliers, car je me sens en accord avec celui-ci. Et là réside toute la question. Pendant plusieurs mois j'ai pratiqué un tarif inférieur de 10€ et je ne le remettais pas en question. Alors c'était très bien. Et aujourd'hui ce nouveau tarif est parfait également.


Je me dois pour contextualiser les choses, de préciser que j'avais parmi mes cours particuliers, des séances qui m'étaient proposés par des entreprises partenaires, qui (par exemple) facturaient 70€ la séance à l'élève et faisaient moitié/moitié avec moi. Je savais que c'était peu, mais je croyais que c'était la seule chose à faire pour engranger de l'expérience, devenir une super prof et réussir à mettre de l'argent de coté pour mes projets de vie.


La question est : est-ce que je suis pleinement en accord avec ce que je facture? Et auquel cas les remarques qui peuvent advenir (il y en aura) ne vous toucheront pas. Ou est-ce que je ne donne pas la pleine valeur à mon travail ? Et dans ce cas, un geste pourra remettre comme ce fut le cas pour moi, en question votre fonctionnement.


Alors toute ma perception du monde du travail a changé

Je dois dire qu'à partir de ce moment, pleins de prises de conscience ont progressivement eu lieu dans ma manière d'aborder mon travail.


C'était une période de ma vie où clairement, je ne jouissais pas de ma liberté à proposer, débattre des prix pour les cours collectifs. J'avais donc, pour compléter le tableau, beaucoup de cours collectifs à 30€ l'heure (dans des lieux pourris en plus!), quelques-uns à 35€ et de temps en temps des remplacements où des cours entre 40€ et 50€ (je vous dis pas comment c'était trop la fête dans ma tête!). Pour gagner un smic, c'était la course aux cours.

Vers novembre 2017, j'avais entre 18h et 20h de cours par semaine, pas le permis, et des cours dans Paris, dans plusieurs ville du Val de Marne et une ville limitrophe en Seine et Marne.

Bref, je vadrouillais énormément en transport en commun. Je faisais beaucoup de siestes dès que je rentrais chez moi et je commençais à me sentir en mode pilote automatique. De moins en moins présente à moi-même et à mes cours. J'ai fini par me faire une petite blessure au mollet, et de là, ma décision était définitivement prise : plus jamais.


Ce fonctionnement peut marcher pour certains, et j'ai bien conscience que c'est une grande majorité des professeurs qui vivent de cette manière. Mais pour moi, ça n'est pas concluant. J'avais l'impression d'enseigner sur pilote automatique, et au fur et à mesure des semaines et des mois, je sentais que je n'offrais plus rien de neuf, comme s'il n'y avait plus d'inspiration et que je suffoquais. Ma pratique était celle que j'avais avec mes élèves. Point. En bref, je n'étais plus professeur de yoga et je m'étais perdue.

J'ai alors choisi, de dire stop à la quantité, pour me permettre de proposer aux élèves plus de qualités, de réflexion et de profondeur dans mes cours. La vie m'a aidé sur ce chemin, en me proposant des rencontres et des cours qui m'aident pleinement à assumer ce choix : moins de cours, mieux payés, où je me sens plus impliquée. J'ai beaucoup de temps pour moi et pour le podcast, pour écrire des articles, pratiquer, lire, me former de toutes manières.


Je donne aujourd'hui entre 8 et 10 cours par semaine, dont seuls 2 sont encore à un tarif qui ne me convient plus. Je cherche activement une solution pour ne pas laisser les élèves avec lesquelles j'ai crée beaucoup de choses sur le carreau, sans pour autant céder sur mes exigences. Pour le reste, je facture en accord avec les structures avec lesquels je travaille, plus qu'avant!

Si je cherche un nouveau cours, j'essaye de discuter avec le responsable d'un tarif qui nous conviendrait à tous les deux. Si ça ne passe pas, ça n'est pas grave. Je suis en accord avec ça. Je n'ai rien à perdre à essayer.


Money! Money! Money! In the Yogi World (8)

Et du coup, comment on fixe ses tarifs ?

Maintenant que l'on a eu tout le background qui nourrit mon discours, passons à des choses plus concrètes. Je vous donne des indicateurs importants selon moi pour fixer un prix en accord avec vous-même.









Les paramètres extérieurs

- Votre région : d'une ville à une autre, les tarifs fixés pour les cours peuvent être très différents.

- Cours particuliers, collectifs ou en Entreprise : par exemple, les cours en entreprise sont la plupart du temps facturés plus chers. Surtout s'il s'agit de grands groupes. N'oubliez pas la question de l'équipement. Est-ce que vous le fournissez, ou l'entreprise doit-elle investir ?

- En fonction de votre temps de trajet. Vous êtes entièrement responsable du fait d'accepter un cours à Trifouilly-les-Oies, cela dit, vous devriez vraiment prendre en compte la question des transports et de l'essence.

- Vous enseignez dans un studio, une salle de sport, chez vous... Il y a du pour et du contre à le prendre en compte dans votre raisonnement, car l'implication que vous mettez dans vos cours n'est pas différentes d'un endroit à l'autre et personnellement je me sens libre d'enseigner dans une salle de sport les mêmes questions que dans un studio de yoga. Cependant, dans vos négociations, je trouve juste de prendre en compte la fréquentation et le tarif des abonnements.

- En fonction de vos frais et en prenant en compte vos charges sociales!


→ Cet article peut t'intéresser : Comment se lancer en tant que prof de yoga

→ Ce service peut t'intéresser : Accompagnement & conseils pour les nouveaux professeurs de yoga



Les paramètres intérieures

- Vous, car fixer ses tarifs, c'est aussi fixer selon moi la valeur que l'on se donne.

- Vous pouvez aussi prendre en compte le salaire que vous souhaitez atteindre chaque mois, tout en restant réaliste.

- En fonction de vos croyances personnels. Si vous pensez que le métier de professeur de yoga doit se faire bénévolement où que l'argent vient gâcher la notion de yoga (je ne suis pas d'accord mais libre à vous!) alors évidemment, la question des tarifs ne se posent plus.


Sachez également qu'il y a plusieurs manières de payer les professeurs :

- un tarif fixe chaque séance, ou à l'heure.

- un tarif global (avec remise par exemple) pour un forfait de cours particuliers par exemple.

- un tarif au nombre d'élèves avec un minimum assuré. Personnellement j'aime beaucoup cette option si la capacité de la salle est raisonnable. Elle assure à la structure qui vous accueille votre implication dans la mise en avant de la salle. Vous aurez forcément tendance (même inconsciemment) à essayer de trouver de nouveaux élèves pour ce créneau là.


Conseils supplémentaires :

Apprenez à ne pas tout accepter. Et n'hésitez pas à débattre, demander, fixer vos prix, même avec les studios. C'est le conseil que m'a un jour donné la gérante d'un studio et que j'applique aujourd'hui.


Pour ne pas paniquer, sachez également qu'en tant qu'auto-entrepreneur vous avez surement le droit à la Prime d'activité, tant que votre salaire n'excède pas 1500 euros net mensuel pour une personne seule et sans enfant. Ce peut être un soutien pour vous permettre d'établir votre planning sereinement, sans vous sentir obliger de sauter sur tous les cours. Depuis les manifestations des Gilets Jaunes, celle-ci est recalculée et ouvertes à plus de bénéficiaires potentiels! N'hésitez pas à faire une simulation sur le site de la CAF!




J'espère que vous avez trouvé toutes les réponses à vos questions. Si ça n'est pas tout à fait le cas, n'hésitez pas à laisser un commentaire.

J'ai bien conscience que ces conseils n'engagent que moi et qu'une partie des professeurs de yoga ne seront pas d'accord avec moi. Je l'assume. Soyons d'accord sur le fait que nous ne voyons pas les choses de la même façon, et vous pouvez bien sur, commenter tant que ça reste constructif et profitable à tous !


Namasté,


Laura

341 vues

Abonne toi à la newsletter

Assister à mes cours

Les Mardis, Mercredis et Jeudis

au Centre Yoga et Sens à Créteil (94)

Les Vendredis

au Studio Mk Dance, à Pontault-Combault (77)

Tous mes réseaux sociaux

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Spotify - Black Circle
  • iTunes - Noir CERCLE
  • Pinterest - Black Circle

Contact / Conditions générales d'Utilisation et de Vente / Site hébergé par Wix / Site créé par Laura Cardoso